Internationaux

Arville

Burton pensait mettre à nouveau l’étape belge de l’ERM sans sa poche mais il a finalement été rétrogradé à la troisième place pour avoir cassé un MIM.  C’est finalement Tim Price qui s’est imposé avec Wesko. Le n°1 mondial avait souvent été sur le podium du circuit mais jamais sur la première marche. Il devance sa femme Jonelle qui n’était avec sorite en inter avec Faerie Diamino depuis sa victoire à Luhmühlen en 2018. L’épreuve que Tim a remportée la semaine dernière… Ils sont vraiment phénoménaux !

Luhmühlen, dernier acte

Le rideau est tiré sur le troisième 5* de l’année. Tim a conservé le trophée allemand dans la famille Price. « Seulement » la troisième victoire à ce niveau pour le numéro 1 mondial mais la machine est en route pour les engranger à la pelle. Il a pris son temps pour soigner le sans faute le kiwi avec près de 10 seconde de temps dépassé mais il savait y avoir droit. Seulement deux sans faute dans le temps. Du coup nos amazone avec leur 4 points chacune n’ont pas à rougir surtout que c’était fort bien fait. Marie K finit 21ème et s’en veut encore de son déraillé sur le cross. Elle aurait pu finir dans le même point que Clara qui peut être fière de sa 15ème place. A peine plus d’un moins après avoir bouclé son premier Badminton, à 27 ans et avec des chevaux qu’elle a entièrement construit. Chapeau !
Satisfaction également dans le 4* très disputé avec une concurrence incroyable. Ils sont 4 à avoir conservé leurs points de dressage : Krajewski et Samouraï de Thot qui s’impose, Klmike et Asha P, Hoy et l’excellent Vassily de Lassos et Alexis Goury avec son petit Trompe l’œil d’Emery. Le couple est entré dans le top 10 en partant de la 42ème place au dressage ! Un super travail et une compétition bien gérée,   Pas de doute le couple mérite de revenir en Basse-Saxe au mois d’aout en compagnie de Sidney / Trésor qui finissait par un beau sans faute et qui aurait été cinquième en pariant sur un maxi au cross.

Luhmühlen acte 2

Quel déluge ! L’eau tombée avant la journée du cross aurait poussé à l’abandon n’importe quelle organisation au Monde mais les allemands sont les champions toute catégories de l’organisation. L’intervention des pompiers et le décalage des horaires aura suffi à rendre le cross plus que courable pour les 33 partants. Exactement 2/3 ont été au bout comme la semaine dernière à Bramham, qu’ils sont forts ces chefs de piste ! Tim Price a pris la direction des opérations après un cross monté avec le brio dont il a le secret. Le kiwi a profité du retrait de Kazuma Tomoto après deux refus. Fait amusant, sa généreuse jument est née à coté de Luhmühlen. Tim n’a pas une barre d’avance et il n’est pas certain que le trophée allemand reste dans la famille Price puisque le challenger n’est autre que le très compétiteur Alex Bragg avec son bon Zagreb, un des quatre maxis de la journée. Sarah Bullimore est à plus d’une barre de la tête mais peut se réjouir d’avoir ses deux chevaux dans le top ten provisoire. Nos amazones ont été exemplaires. Clara et Ultramaille sont remontés en 14ème position après un cross très allant. Marie Caroline a subi un petit dérobé sur la première combi mais a été très précise sur la suite avec son brave Picasso qui n’y voit que d’un œil.
Dans le 4*, trois couples ne sont pas partis sur le cross dont Camille et Tahina. Les trois cavaliers du dressage sont restés dans le même ordre. Le petit cauve a juste interverti ses montures pour la troisième place. Sidney qui enchaîne les tours de travail écopait de 17,6 pts de pénalité avec Trésor. Stratégie opposée pour Alexis qui signait le premier maxi de la journée propulsant Trompe l'Oeil d’Emery de la 42ème à la 14ème place, comme Clara. Bravo les jeunes !

Adieu Tom

C’est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de Tom Ryckewaert. Cheville ouvrière de Waregem Tom était surtout connu pour ses talents de délégué technique, une fonction qu'il exerçait avec toutes ses qualités humaines. Une figure de la discipline disparait et nous manque déjà. Pensées à ses proches.

Subscribe to RSS - Internationaux