Internationaux

Bordeaux indoor.. Et le gagnant est !!!

Devenu traditionnel maintenant, le cross indoor de Bordeaux aura tenu ses promesses. Un public enthousiaste, des petites mains pour monter la piste très efficaces (et pas des moindres au charbon ) et un nouveau règlement qui personnellement ne m’enthousiasme pas ! Et je ne suis pas sur que le public aura très bien compris.
Du beau monde aussi à cheval avec 3 de nos médaillés Olympique, rejoints entre autre par Cédric Lyard, Rodolphe Scherer, Gwendolen Fer et Maxime Livio. Maxime qui fera douter jusqu’au bout le vainqueur de cette édition, Michael Jung qui ne gardera que 3 /10 d’avance.
En tout cas beaucoup de membres de la famille du complet dans les tribunes et dans les stands pour ce coup d’envoi de la saison 2018 avec en ligne de mire les JEM.

Un mot de Michel Asseray dans la suite et un grand merci à notre ami Eric Knoll pour ses photos.

Le Pouget secoue la Ranking list

Bon Week-end pour Maxime Livio à l'international du Pouget qui clot la saison de CCE sous nos lattitudes. Dans le CIC3* il s'impose avec Opium de Verrières et monte également sur la troisième marche du podium avec Pica d'Or. Dans le CCI2* (remporté par Thaïs Meheust avec Risotto Mail) on le retrouve à la neuvième place avec Vitorio du Montet puis en 14ème position avec Boleybawn Prince. Ajoutons pour faire bonne mesure une trosième place dans le CIC1*. J'avais cru dans un premier temps que cela propulserait Maxime dans les hauteurs du classement mais le jeux des chaises musicales est complexe. Pardon à ceux à qui j'ai procuré une fausse joie.

Ous Pins, fin et en beauté !

C’est après ce qui fut,semble-t-il, une Friday night fever, avec en guest stars Gwendolen Fer, Michel Asseray et Cédric Lyard au karaoké, que se sont déroulées les 4 dernières épreuves.
Le matin, avec légère brume et crachin automnal, les amateurs 2 jeunes, avec la victoire au dernier moment de la cavalière de Edouard Legendre, à Cognac, qui bénéficie de la faute sur l’ultime obstacle de Anouk Exiga, Font Romeu,, 3°, alors que Camille Galy, Ecuries de l’Horizon conservait sa médaille d’argent. Epreuve suivie par celles des Amateurs 1 Jeunes.

BRAVO GWEN !

Elle l’a fait et avec la manière de bout en bout. Après Nicolas, Astier et Maxime Gwendolen retre dans la légende paloise. La première femme !  Et on ne va pas bouder notre bonheur de deux frenchies sur le podium avec un cécé très au top lui aussi .Astier comme on le craignait a reculé avec 3 barres mais reste à une très honorable 6ème place. « A Pau on a une potion magique, c’est le public qui porte les cavaliers français. » C’est l’analyse de Pascal Sayous en attendant celle de Thierry Touzaint en audio dans la suite.

Un sacré cross palois

On s’est bien planté à prédire un cross facile. Bon on n’était pas les seuls, mais à ce point quand même ! C’est toute la subtilité du travail de Pierre Michelet unanimement salué par les cavaliers. A peine plus de 40 % de sans incident, et seulement deux maxi (Cécé et Astier bravo à eux) et 1/3 qui ne finit pas même si on peut pondérer ce dernier chiffre puisqu’ils ont été plusieurs à jeter l’éponge après un refus à l’image de Maxime. Du vrai cross donc, sans juge de paix où a pu voir de très belles choses. Gwendolen et Cédric ont été impressionnants, Mme Price également. Astier a géré Molakai avec un talent hors pair. Il est en tête dans la même barre que Gwen et Sarah Bullimore, la star du jour qui a ses trois chevaux dans les 10 premiers. On peut rêver  d’une 4ème victoire française demain. Astier est motivé : « Il y a deux ans quand j’ai gagné j’étais avec dans la barre de deux chauves (Jung et Price), là je suis avec deux jolies filles. » Dans, la suite, un micro indiscret à l'arrivée du leader. Pensées pour Boyd Martin qui va reparti sans Cracker Jack victime de multiples fractures au paturon et euthanasié.

Subscribe to RSS - Internationaux