Les articles

Onglets principaux

Et le cross ?

Le cross de Strzegom fait parler. Pour Oliver Townend c’est le cross de championnat d’Europe le plus dur qu’il ait jamais vu. Il le qualifie de « mentalement fatiguant » voire « épuisant » selon les termes de la leader du classement provisoire. Pour Michael Jung, il est plus difficile que le 4* de Luhmühlen. Une vraie piste de karting où les chevaux vont être un peu perdus et où le maxi sera difficile. Ceux qui vont jouer le chrono vont courir le risque de dérailler sur les nombreux biais. Ça tournicote et les chevaux à grande foulée ne seront pas avantagés. Pour Andrew Nicholson, bombardé conseiller cross pour l’équipe allemande il reste « strong but fair.» Nos Français en général le trouvent « abordable ». Le tri se fera tôt dans le parcours permettant aux couples et aux équipes des changements de stratégie. La première difficulté arrive en effet dès le numéro 4ABC un directionnel suivi de deux haies en biais avec des distances un peu longues. Selon Tom l’enchainement est là pour foutre la chiasse aux cavaliers mais reste lisible pour les chevaux. On pourra craindre aussi le premier gué n°13, avec un gros biais sur une maison avant l’obstacle d’entrée dans l’eau.

Enfin la toute dernière combinaison n°28ab des tracteurs présente là encore un sérieux biais et devrait cueillir pas mal de chevaux fatigué en fin de tour.

Premier jour de dressage à Strzegom

Le messe est dite et conforme aux prévisions. Rien ne pouvait, ni ne pourra dépasser Bettina et Seigneur Medicott. Avec 3 notes à 10 elle s’approche de son propre record de Jerez à 83,59 %. En passant juste après Tom et Upsilon ont eu un peu de mal à rentrer dans leur reprise. Toute proportion gardée, ils signent un excellent travail mais à près de 10 points de la tête. Gardons raison, Bettina pourrait être la mère de Thomas, il y a pile 20 ans elle était championne d’Europe à Burghley son cheval a deux ans de plus… mais il est loin d’avoir les mêmes qualités que le gris pour les tests à venir. L’écart est donc élevé mais pas insurmontable, on verra dimanche si la réserve du juge polonais aura été un handicap. Sidney quant lui a fait un superbe boulot sur une reprise qui n’avantage pas forcément son cheval. A part un désuni dans la descendante, il n’y a pas de quoi rougir et c’est une belle dixième place (surtout qu’on ne comprend pas ce que fait Pietro Roman deux place devant). Par équipe la France est seconde à 15 points derrière l’Allemagne soit exactement ce que nous prédisions avant le dressage. Il reste une journée de dressage et surtout un cross qui ne suscite pas l’enthousiasme mais qui devrait être sélectif.

La tête à toto

Un peu de statistiques. Si on regarde l’historique des meilleurs score de chaque couple, le dressage devrait se jouer dès ce jeudi pour l’individuel avec un match serré entre Upsilon et Seigneur Medicott. Ils passent l’un après l’autre. Sur les performances de l’année, avantage à notre gris d’un dixième de points. Sur une période plus longue avantage à l’Allemand de 3 points. On espère l’impartialité du juge Allemand. Dans tous les cas de figure les chiffres prédisent un duel France Allemagne pour les deux podiums et jusqu’au bout de la compétition, les autre étant loin derrière. Nous devrions avoir un handicap d’une quinzaine de points après le dressage. Si on se base sur la meilleure performance de chacun en CCI*** on aurait un podium Carlile/Townend/Krajewski. Sans Jung, ni Klimke ? Les chiffres n’ont ni mémoire, ni conscience. Ils n'ont que peu de valeur prédictive, surtout en complet. Reste qu’ils démontrent que notre point faible est le CSO avec dans notre équipe 54 % de sans faute en moyenne contre 65 % chez les teutons. Il va falloir serrer les fesses.

Les équipes

Après la familiarisation du matin, l’inspection vétérinaire de l’après midi (une formalité) et bien sûr la première reco… (et les premières averses) les équipes ont été désignées. La France a un bon numéro de tirage au sort : 7ème derrière les Allemands.

Les équipiers sont dans l’ordre (horaires de dressage entre parenthèses et horaires complets dans la suite) :
Sidney Dufresne et Trésor Mail (jeudi 10h57)
Thomas Carlile et Upsilon (jeudi 14h42)
Gwendolen Fer et Traumprinz (vendredi 11h54)
Thibaut Vallette et Qinq du Briot (vendredi 15h39)

Les individuels sont :
Cédric Lyard et Qatar du Puech Rouget (vendredi 10h43)
Mathieu Valandeghem et Trouble Fête ENE HN (vendredi 10h22)

Championnat d'Europe à Strzegom

À la suite du choix fait par le sélectionneur national de concours complet, Thierry Touzaint et l’équipe fédérale d’encadrement technique, la Fédération Française d'Equitation communique la composition et l’ordre de passage de l’équipe de France pour les Championnats d’Europe qui se dérouleront du 17 au 20 août à Strzegom (POL).


L’équipe de France s’élancera en 9e position 
Ordre de passage des couples :


1/ Sidney Dufresne et Trésor Mail-JO/JEM, propriété d’Iris de Fleurieu et Agnès Troublé
2/ Thomas Carlile et Upsilon-JO/JEM, propriété d’Indivision Upsilon
3/ Gwendolen Fer et Traumprinz-JO/JEM, propriété d’Isabelle Méranger
4/ LCL Thibaut Vallette et Qing du Briot*ENE-HN-JO/JEM, propriété de l’IFCE


Individuels :
-    Cédric Lyard et Qatar du Puech Rouget-JO/JEM, propriété d’Alain et Roland Chevalier
-    Matthieu Van Landeghem et Trouble-Fête*ENE-HN JO/JEM, propriété de l’IFCE 

 

C'est parti

La cérémonie d'ouverture très kitch a lancé les hostilités. Nos bleus s'y sont montrés enjoués avec un entraineur se prenant pour Spilberg. Aujourd'hui inspection des chevaux à 15 h. (Merci à Pauline pour la photo).

Cérémonie d'ouverture à Strzegom

A suivre en direct.

Strzegom : Les partants

77 couples dont 26 individuels. 19 nations dont 13 ayant constitué une équipe.
La nation invitantes n'a trouvé que 5 couples sur les 12 possibles.
Ils sont tous arrivés sur place.
Demain la première inspection des chevaux et le tirage au sort.
On vous tient informés.
Bonne compétition sous la pluie prévue.
ET ALLEZ LES BLEUS !
(liste ci-après)

Premières infos sur le cross de Strzegom

Voici quelques mots de Rüdiger Schwarz le chef de piste Allemand qui officie à Strzegom. On doit à ce dernier notamment les pistes d’Aix la Chapelle, y compris les mondiaux de 2006 et les Europe de Malmö. Un des meilleurs dont les pistes réussissent bien à ses compatriotes. Sa description est à lire dans la suite. 

La France gagne le CICO du Pin

Le bleu était la couleur dominante ce dimanche, tant dans le ciel que sur la piste. Créditée d’une bonne longueur d’avance sur les britanniques, l’équipe de France a su garder la tête froide sur l’ultime test de saut d’obstacles pour s’imposer sur l’unique étape française du circuit Coupe des Nations FEI aux couleurs de la Région Normandie. En individuel, Christopher Burton (AUS) n’a pas cédé sous la pression de Karim Laghouag, remportant le classement individuel sans ajouter une seule pénalité à son score de dressage. L’australien s’adjuge également le CCI2* Prix Devoucoux face encore une fois à un français, Philippe Perrin. Enfin, dans le CCI3* Prix du Conseil Départemental de l’Orne, le néo-zélandais Tim Price s’impose devant Nicolas Touzaint. (souce CP à lire dans la suite)

Pages