Les articles

Onglets principaux

Visite à Strzegom

Du rififi dans les équipes. Même si leur score ne comptait pas le cheval d’Oliver Townend et celui d’Ariana n’ont pas été présentés. Par contre Pawel Spisak a vu son cheval refusé ce qui fait reculer la nation invitante au classement et fait remonter nos individuels d’un cran. Idem pour la Belgique qui perd Lully des Aulnes. Merel Blom a jeté l’éponge après un passage en prison. Un nombre de défaillances qui confirme que le terrain n’était pas terrible. Les Français avaient l’air en forme. Trouble Fête fatigué et déféré en fin de cross a donc bien récupéré. Seulement une des 10 équipes encore en compétition restent entière (sur 13 au départ). Pour les autres tous les scores de CSO vont compter. Coup de chapeau donc à la Suède qui est la seule nation qui a encore 6 cavaliers et est potentiellement double bronze. Il reste 56 couples. Début du CSO à 11h15.

Strzegom morne plaine

C’est dur, très dur ! La dernière fois que la France a pris une telle déculottée en championnat d’Europe, Thibaut Vallette marchait à peine et les autres n’étaient pas nés. C’est la tunique noir et or qui sauve notre bannière de l’humiliation totale puisque les deux qui la portent sont les seuls à être sans fautes aux obstacles avec 29 s de temps dépassé pour Thibaut et 21 s pour Matthieu. Le CSO sera probablement ardu et les bons sauteurs que sont Qing et Trouble Fête peuvent espérer remonter de leur 13ème et 16ème places respectives. Pour le reste, le cross de Strzegom restera dans les annales comme un des pires à de nombreux égards. Un sol dur et arrosé à la hâte la pluie annoncée n’arrivant pas. Du coup une couche glissante à pénalisé les premiers partants. Dans ce gymkhana difficilement lisible  Rüdiger Schwarz avait placé en n°4 une combinaison véritablement anti-cheval. 17 couples y ont déraillé dont nos deux étalons qui en ont été déstabilisés sur la suite de leur parcours. Bizarrement, aucun cheval allemand n’a semblé étonné par ce profil. Non moins étonnant le peu d’empressement des différents staffs à faire prendre l’option, certes couteuse en temps, mais cela aurait pu changer le cours de évènement. 12 des 30 obstacles ont posé des problèmes. Tristement Bob The Builder le cheval du seul individuel Polonais visiblement pas au niveau, a dû être euthanasié après sa chute qui a interrompu l’épreuve pendant ¾ h. Beaucoup de vilains passages et d’incidents (la majorité des partants) mais au final ils ne sont que 14 sur 77 à ne pas avoir été au bout… dont la moitié de l’équipe de France. Ça fait mal ! Qui pensait qu’Upsilon serait éliminé pour 3 refus ? Douche froide aussi pour Gwendolen qui alors que les 2/3 de parcours était réalisés de belle façon chutait pour une jambe de bois sur un tronc panoramique. Moins surprenante la déconfiture de la leader du dressage qui a fondu un fusible. Retent deux Allemands en tête suivis de Sara Algotsson. Ils n’ont été que 4 maxi : Ingrid Klimke qui signait un tour sans état d’âme et avec un peu de chances, Jung le plus rapide qui démontrait une fois de plus qu’il est le génie absolu de ce sport, Tina Cook parfait exemple de l’équitation anglaise et Pietro Roman qui intègre le top ten. 

Ingrid ou Michi pour le tire demain ? Ils sont dans la même barres et les performances de leur chevaux à l’hippique se valent (66 % de sans faute pour le premier, 63 % pour le second). On a une préférence pour Ingrid (ça confirmerait le girls power, elle sont 7 dans les 10 premiers) même si un quatrième titre d’affiliée pour Jung le ferait rentrer encore plus dans l’histoire. Par équipes la Grande Bretagne très solide s’est installé en tête avec deux barres d’avance sur une Allemagne réduite à trois couples et dangereusement talonnée par la Suède. On reste derrière nos 4 individuels : les noirs qui peuvent intégrer le top ten ainsi que Sidney et Cédric quasiment dans les mêmes points avec leurs deux refus qui vont donner de l’expérience à leur chevaux. (Merci à Pauline pour les images).

Deuxième jour de dressage à Strzegom

Et un et deux et trois Allemands en tête du dressage : Hoy, Klimke, Jung et c’est bien sûr la tête par équipe avec pas loin de 25 points d’avance. 87,7 points à eux tous, du jamais vu et une sérieuse option pour une quatrième victoire consécutive de la mannschaft. La France est belle seconde et pour le moment c’est le score de Trésor Mail qui ne compte pas. Un mouchoir de poche avec la Grande Bretagne puisque qu’il n’y a que 0,1 point d’écart. Rien. La Suède colle aux fesses du trio de tête, rien n’est joué. Tous nos Français ont fait le job même si certains peuvent être déçus. Tom et Upsilon restent les meilleurs à la 6ème place. Ils paient cher leur début de reprise d’hier. Thibaut et Qing ont perdu avec deux fautes au galop la belle avance qu’ils avaient prise au trot mais restent dans le top ten. Gwen et Traumprinz au fait leur belle prestation habituelle mais ont un peu pâti de passer après Ingrid. Ils sont 20ème. Tous ont souffert du juge polonais qui place Tom 14ème, Thibaut 20ème et Gwendolen 28ème. C’est aussi grâce à lui que Jung est sur le podium provisoire puisqu’il le voit en tête à plus de 80 %. Ça pourrait couter cher à l’arrivée. Chez nos individuels, très belle reprise, surement la meilleure de leur carrière, de Mathieu et Trouble Fête 23ème à près de 72 % c’est dire le niveau ! Quant à Cécé, il a tiré le meilleur de Qatar sans arriver à intégrer la première moitié du classement. Demain sera un autre jour. Tous derrière l’équipe de France à commencer par son ouvreur, Sidney qui s’élancera à 11h32.

Et le cross ?

Le cross de Strzegom fait parler. Pour Oliver Townend c’est le cross de championnat d’Europe le plus dur qu’il ait jamais vu. Il le qualifie de « mentalement fatiguant » voire « épuisant » selon les termes de la leader du classement provisoire. Pour Michael Jung, il est plus difficile que le 4* de Luhmühlen. Une vraie piste de karting où les chevaux vont être un peu perdus et où le maxi sera difficile. Ceux qui vont jouer le chrono vont courir le risque de dérailler sur les nombreux biais. Ça tournicote et les chevaux à grande foulée ne seront pas avantagés. Pour Andrew Nicholson, bombardé conseiller cross pour l’équipe allemande il reste « strong but fair.» Nos Français en général le trouvent « abordable ». Le tri se fera tôt dans le parcours permettant aux couples et aux équipes des changements de stratégie. La première difficulté arrive en effet dès le numéro 4ABC un directionnel suivi de deux haies en biais avec des distances un peu longues. Selon Tom l’enchainement est là pour foutre la chiasse aux cavaliers mais reste lisible pour les chevaux. On pourra craindre aussi le premier gué n°13, avec un gros biais sur une maison avant l’obstacle d’entrée dans l’eau.

Enfin la toute dernière combinaison n°28ab des tracteurs présente là encore un sérieux biais et devrait cueillir pas mal de chevaux fatigué en fin de tour.

Premier jour de dressage à Strzegom

Le messe est dite et conforme aux prévisions. Rien ne pouvait, ni ne pourra dépasser Bettina et Seigneur Medicott. Avec 3 notes à 10 elle s’approche de son propre record de Jerez à 83,59 %. En passant juste après Tom et Upsilon ont eu un peu de mal à rentrer dans leur reprise. Toute proportion gardée, ils signent un excellent travail mais à près de 10 points de la tête. Gardons raison, Bettina pourrait être la mère de Thomas, il y a pile 20 ans elle était championne d’Europe à Burghley son cheval a deux ans de plus… mais il est loin d’avoir les mêmes qualités que le gris pour les tests à venir. L’écart est donc élevé mais pas insurmontable, on verra dimanche si la réserve du juge polonais aura été un handicap. Sidney quant lui a fait un superbe boulot sur une reprise qui n’avantage pas forcément son cheval. A part un désuni dans la descendante, il n’y a pas de quoi rougir et c’est une belle dixième place (surtout qu’on ne comprend pas ce que fait Pietro Roman deux place devant). Par équipe la France est seconde à 15 points derrière l’Allemagne soit exactement ce que nous prédisions avant le dressage. Il reste une journée de dressage et surtout un cross qui ne suscite pas l’enthousiasme mais qui devrait être sélectif.

La tête à toto

Un peu de statistiques. Si on regarde l’historique des meilleurs score de chaque couple, le dressage devrait se jouer dès ce jeudi pour l’individuel avec un match serré entre Upsilon et Seigneur Medicott. Ils passent l’un après l’autre. Sur les performances de l’année, avantage à notre gris d’un dixième de points. Sur une période plus longue avantage à l’Allemand de 3 points. On espère l’impartialité du juge Allemand. Dans tous les cas de figure les chiffres prédisent un duel France Allemagne pour les deux podiums et jusqu’au bout de la compétition, les autre étant loin derrière. Nous devrions avoir un handicap d’une quinzaine de points après le dressage. Si on se base sur la meilleure performance de chacun en CCI*** on aurait un podium Carlile/Townend/Krajewski. Sans Jung, ni Klimke ? Les chiffres n’ont ni mémoire, ni conscience. Ils n'ont que peu de valeur prédictive, surtout en complet. Reste qu’ils démontrent que notre point faible est le CSO avec dans notre équipe 54 % de sans faute en moyenne contre 65 % chez les teutons. Il va falloir serrer les fesses.

Les équipes

Après la familiarisation du matin, l’inspection vétérinaire de l’après midi (une formalité) et bien sûr la première reco… (et les premières averses) les équipes ont été désignées. La France a un bon numéro de tirage au sort : 7ème derrière les Allemands.

Les équipiers sont dans l’ordre (horaires de dressage entre parenthèses et horaires complets dans la suite) :
Sidney Dufresne et Trésor Mail (jeudi 10h57)
Thomas Carlile et Upsilon (jeudi 14h42)
Gwendolen Fer et Traumprinz (vendredi 11h54)
Thibaut Vallette et Qinq du Briot (vendredi 15h39)

Les individuels sont :
Cédric Lyard et Qatar du Puech Rouget (vendredi 10h43)
Mathieu Valandeghem et Trouble Fête ENE HN (vendredi 10h22)

Championnat d'Europe à Strzegom

À la suite du choix fait par le sélectionneur national de concours complet, Thierry Touzaint et l’équipe fédérale d’encadrement technique, la Fédération Française d'Equitation communique la composition et l’ordre de passage de l’équipe de France pour les Championnats d’Europe qui se dérouleront du 17 au 20 août à Strzegom (POL).


L’équipe de France s’élancera en 9e position 
Ordre de passage des couples :


1/ Sidney Dufresne et Trésor Mail-JO/JEM, propriété d’Iris de Fleurieu et Agnès Troublé
2/ Thomas Carlile et Upsilon-JO/JEM, propriété d’Indivision Upsilon
3/ Gwendolen Fer et Traumprinz-JO/JEM, propriété d’Isabelle Méranger
4/ LCL Thibaut Vallette et Qing du Briot*ENE-HN-JO/JEM, propriété de l’IFCE


Individuels :
-    Cédric Lyard et Qatar du Puech Rouget-JO/JEM, propriété d’Alain et Roland Chevalier
-    Matthieu Van Landeghem et Trouble-Fête*ENE-HN JO/JEM, propriété de l’IFCE 

 

C'est parti

La cérémonie d'ouverture très kitch a lancé les hostilités. Nos bleus s'y sont montrés enjoués avec un entraineur se prenant pour Spilberg. Aujourd'hui inspection des chevaux à 15 h. (Merci à Pauline pour la photo).

Cérémonie d'ouverture à Strzegom

A suivre en direct.

Pages