Préparation européenne au Lion

Catégorie:

Nous avons assisté en voisins à cette première dans l’histoire de la préparation des chevaux de l’équipe de France à l’échéance de l’année : la délocalisation pendant deux jours au Lion d’Angers. Jean Michel Foucher s'est montré des plus accueillants. Le but du jeu était de travailler sur le plat le premier jour et de dérouler à deux reprises le lendemain dans des conditions proches de la compétition avec musique, drapeaux… et la très regardante poussette de Jules.

Bref, on cherchait, selon le mot de Michel Asseray à « déblaser » les chevaux. Quelques-uns manquaient à l’appel comme Nicolas et Astier tous deux à Hartpury. Luc Chateau également puisqu’on apprenait le (léger) pépin de santé de Propriano que le staff a choisi de préserver. Ils sont remplacés par Cédric et Cadeau. Remplacés pas tout à fait, puisque jusque-là il n’y avait pas de priorité parmi les réservistes alors que là, Stan et Quirinal seront les premiers à partir en cas de défection. Autant dire que monsieur Lyard va surtout faire une préparation de luxe pour le test event du Pin. Préparation haut de gamme également pour quelques futurs participant à Burghley venus également au Lion pour profiter de l’expertise des coaches.

Comme toujours ambiance bon enfant et sérieux du travail sont conciliés. On peaufine, on améliore chaque mouvement, on cherche la détente la plus adaptée à chacun et on récolte les fruits du travail mené depuis le début de la saison. Ça progresse. Même si on n’a pas vu la reprise gagnante des championnats d’Europe, le club de ceux qui peuvent espérer atteindre les 70 % s’élargit. La pression monte gentiment, sans doute un peu moins pour Donatien sécurisé par ses deux chevaux dont le staff ne sait toujours pas lequel privillégier.

Samedi départ pour Dinard où les couples sont engagés en Pro 3 grand prix 1,25m sur la carrière en sable. Ils auront fait une bonne partie du chemin vers Saint Martin de Bréhal où ils resteront deux semaines avant de rejoindre la Suède en deux étapes. Trois galops sont au programme dont le premier aura lieu ce lundi. Allez, on leur dit un gros MERDE à tous.