Et le cross ?

Catégorie:

Le cross de Strzegom fait parler. Pour Oliver Townend c’est le cross de championnat d’Europe le plus dur qu’il ait jamais vu. Il le qualifie de « mentalement fatiguant » voire « épuisant » selon les termes de la leader du classement provisoire. Pour Michael Jung, il est plus difficile que le 4* de Luhmühlen. Une vraie piste de karting où les chevaux vont être un peu perdus et où le maxi sera difficile. Ceux qui vont jouer le chrono vont courir le risque de dérailler sur les nombreux biais. Ça tournicote et les chevaux à grande foulée ne seront pas avantagés. Pour Andrew Nicholson, bombardé conseiller cross pour l’équipe allemande il reste « strong but fair.» Nos Français en général le trouvent « abordable ». Le tri se fera tôt dans le parcours permettant aux couples et aux équipes des changements de stratégie. La première difficulté arrive en effet dès le numéro 4ABC un directionnel suivi de deux haies en biais avec des distances un peu longues. Selon Tom l’enchainement est là pour foutre la chiasse aux cavaliers mais reste lisible pour les chevaux. On pourra craindre aussi le premier gué n°13, avec un gros biais sur une maison avant l’obstacle d’entrée dans l’eau.

Enfin la toute dernière combinaison n°28ab des tracteurs présente là encore un sérieux biais et devrait cueillir pas mal de chevaux fatigué en fin de tour.