Boekelo pluvieux, Boekelo (mal)heureux

Catégorie:

Dure journée dans le camp français. Aucun équipier dans le top 30 et une chute de 5 places au classement des nations. La Hollande à domicile est devant nous et pourrait bien ravir la troisième marche du podium final de la coupe des Nations. Premier à partir Camille Lejeune assurait avec 16 points de temps dépassé. C’est après que ça s’est gâté. Un bête refus pour Safran du Chanois. L’élimination de Topsecret d’Eglefin pas à son aise après un refus sur le n°8 et deux sur le n°10. Restait Karim et Entebbe qui couraient pour la 3ème place individuelle en admettant un illusoire maxi. Tout s’est bien déroulé jusqu’à l’ultime combinaison dont l’étalon dérobait la pointe de sortie. Il doit s’en vouloir de ne pas avoir pris l’option car en plus du classement c’est une chance de qualification pour les JEM qui s’est évaporée. Finalement ce sont les individuels qui ont donné le plus de satisfactions. Astier et Aurélien avec moins de 20 secondes de temps dépassé ont conforté leur place dans le top 10. Thibault Fournier a perdu plus de 30 seconde mais contrairement à l’année dernière sans refus et une honorable 13ème place provisoire. Sidney, Raphael et Benjamin ont fait de jolis tours et conservent leur chance de repartir avec un flot. C’est Burton qui aura été le maitre du temps. Seul Maxi avec Cooley Lands il remontait de la 69ème à la 10ème place ! Avec Quality Purdey, 3ème du dressage il ne perdait que 4 s malgré un refus. C’est dire la performance d’Alexis Goury qui ne concédait que deux secondes avec Trompe l’ Œil d’Emery. Pour le suspense il sera affublé toute la journée de 50 points pour un fanion passé entre les antérieurs sur la dernière combi. Une pénalité finalement retirée qui leur assure la 4ème place à moins d’une barre de la victoire. En tête Cekatinka la jument que Tim Price a piquée à sa femme et qui permet aux Kiwis de conserver l’avantage. Seconds, Alex Hua Tian leader du dressage avec Don Geniro habituellement fautif et qui pourrait bien céder sa place lors du CSO. C’est finalement Bayro le cheval de Tim Lips qui est le plus habitué aux sans faute et qui devrait nous offrir un tour aussi beau que son cross a été laid. A la clé pour lui le championnat national et plus si affinité. On souhaite à Trompe l’Œil de produire le même CSO qu’à Lamotte Beuvron et à son cavalier de tenir la pression (sans mousse, on sait jamais à Boekelo). Pas facile à 22 ans.