Au sud, c’était le Rousine

Catégorie:

Un peu de retard mais toujours beaucoup de satisfaction à vous évoquer le complet de Tallard organisé par la famille Dusserre sur le Domaine équestre du Rousine dans les Hautes Alpes.

Convivialité, bonne humeur mais sérieux dans l’organisation, telles sont les maitres mots de ce CCE montagnard s’il en est. Comme pour les éditions précédentes, plusieurs divisions se sont croisées et se rencontrent entre club, amateur et jeunes chevaux, tout le monde courant sur une seule journée grâce notamment aux trois carrières de dressage montées pour l’occasion (deux en sable et une en herbe).

L’obstacle, comme chaque année, a été fautif avec un parcours technique, récompensant les chevaux en équilibre et les cavaliers précis dans leur tracé, ce qui n’a pas été le cas de votre serviteur.

Le gros morceau reste toujours le cross, dans ces confins du Dauphiné qui commencent à fleurer bon la Provence, mais qui n’oublient pas que plus du tiers du département dépassent 2000 m et que le cross du jour oscille entre 650 et 700 m d’altitude, le tout sur une pente tutoyant régulièrement les 10 %. Pourtant le temps imparti légèrement rallongé pour tenir compte du dénivelé et de la chaleur ambiante, n’aura pas été déterminant, contrairement à l’année dernière. L’ensemble des chevaux et poneys présents encaissant sans broncher les efforts à fournir pour boucler ce joli cross utilisant parfaitement la géographie locale entre bois de chêne et prairie à flanc de coteau sous la surveillance de la magnifique montagne de Céüse.

Innovation 2017, la création d’un deuxième gué tout en bas du terrain permettant de varier et de multiplier les passages dans l’eau en complément du gué principal encaissé sous les pins près du départ. Plusieurs obstacles de création locale ont également fait leur apparition à partir de bons arbres du terroir, les tours étant complètement remaniés par rapport à la précédente édition, ce qui fait toujours plaisir.

Au final, un cross moins évident qu’il n’y parait (même si certains ont réussi à prendre des pénalités de temps d’avance), une fréquentation en hausse me semble-t-il (l’heure tardive ne me permettant pas de vérifier sur ffecompet en maintenance), notamment sur les CL3 qui ont frôlé la dizaine de partants (du presque jamais vu dans nos contrées sinistrées) et surtout beaucoup de plaisir à venir et revenir jouer sur ce joli terrain. Même si la limitation aux épreuves am2 maximum risque de m’en priver à titre personnel dans les années à venir, je ne peux que vous engager à venir découvrir ce complet chaleureux et accueillant.

Étiquettes: