Les articles

Onglets principaux

Le Pouget secoue la Ranking list

Bon Week-end pour Maxime Livio à l'international du Pouget qui clot la saison de CCE sous nos lattitudes. Dans le CIC3* il s'impose avec Opium de Verrières et monte également sur la troisième marche du podium avec Pica d'Or. Dans le CCI2* (remporté par Thaïs Meheust avec Risotto Mail) on le retrouve à la neuvième place avec Vitorio du Montet puis en 14ème position avec Boleybawn Prince. Ajoutons pour faire bonne mesure une trosième place dans le CIC1*. J'avais cru dans un premier temps que cela propulserait Maxime dans les hauteurs du classement mais le jeux des chaises musicales est complexe. Pardon à ceux à qui j'ai procuré une fausse joie.

Cross indoor de Saumur

La saison indoor a été lancée dans le manège des écuyers. 18 partants sur un cross sans butte ni gué. On retiendra les tours de Maxime Livio / et Rodolphe Scherer / Cœur de Crack : Du grand art alors que certains autres ont été moins inspirés. Comme par hasard la maitrise technique de ces deux-là a été aussi celle du chrono. Dans la même seconde, ils ont été départagés à quelques centièmes près au profit de Rodolphe Crocodile Scherer déjà vainqueur l’an dernier. Le cavalier vendéen ne sera pas à Paris pour cause de coaching en Inde mais compte bien faire valoir ses ambitions au jumping de Bordeaux.

L'Allemagne perd l'argent

Hé bin, ça n'a pas trainé. L’Allemagne n’est plus vice-championne d’Europe. L’analyse de l’échantillon B a comme de bien entendu confirmé que Samourai du Thot était sous Firocoxib. La disqualification de Julia Krajewski a donc suivi de manière automatique. L’Allemagne se retrouve donc parmi les quatre équipe dont la France à ne pas avoir été au bout de ces championnats. Frustrant mais pas bien grave puisqu’il n’y avait pas d’enjeu de qualification pour les JEM ou les JO. Comme d’habitude, on ne saura jamais la vérité. Ce que l’on peut dire c’est que le produit incriminé est bien commode pour satisfaire aux exigences de la dernière inspection des chevaux. Nombre de spécialistes se doutent bien que la forme exceptionnelle des chevaux allemands n’est pas que naturelle mais qu’il faudrait être particulièrement peu inspiré d’utiliser ce produit là particulièrement durable dans l’organisme et facilement détectable.

Dopage, dopage

Une nouvelle affaire de dopage secoue le monde su complet. Enfin nouvelle, notre discipline est quand même plus propre que les autres puisqu’il n’y avait rien eu depuis la pénible affaire de 2014 qu’on ne va pas exhumer ici. Elle concerne Julia Krajewski qui vient de fêter ses 29 ans ou plutôt son cheval le SF Samourai du Thot qui a été contrôlé positif le dimanche du championnat d’Europe de Strzegom. Une analyse confirmée trois jours plus tard par un contrôle surprise de l’agence anti-dopage allemande.  Le produit incriminé et détecté dans des concentrations significatives est le Firocoxib. Cette molécule est un anti-inflammatoire non stéroïdien utilisé pour traiter les douleurs musculo-squelettiques. On la trouve sous forme injectable et en pâte orale sous le nom commercial de Equioxx. Elle n’est pas classée parmi les substances bannies ce qui autorise son usage thérapeutique avec un temps de détection de 14 jours. La cavalière clame bien sûr son innocence et explore la piste de la contamination via un chien. Bizarrement, Sam a été lui aussi détecté positif au même produit lors du contrôle inopiné. L’analyse de l’échantillon B est en cours mais la disqualification ne fait guère de doute. La cavalière allemande était  18ème en individuel avec un refus sur le cross.  Après la chute de Bettina, l’équipe d’Allemagne  était réduite à trois et donc le score de Julia comptait pour la médaille d’argent. Une médaille qui va donc très certainement être rendu à la Suède faisant monter l’Italie sur le podium.

Il n'y a plus d'Espoir

Il était notre seul champion du Monde. Espoir de la Mare s'est éteint à l'age de 25 ans. On embrasse Jean, Christophe et Alice. Adieu champion.

Ous Pins, fin et en beauté !

C’est après ce qui fut,semble-t-il, une Friday night fever, avec en guest stars Gwendolen Fer, Michel Asseray et Cédric Lyard au karaoké, que se sont déroulées les 4 dernières épreuves.
Le matin, avec légère brume et crachin automnal, les amateurs 2 jeunes, avec la victoire au dernier moment de la cavalière de Edouard Legendre, à Cognac, qui bénéficie de la faute sur l’ultime obstacle de Anouk Exiga, Font Romeu,, 3°, alors que Camille Galy, Ecuries de l’Horizon conservait sa médaille d’argent. Epreuve suivie par celles des Amateurs 1 Jeunes.

Tartas les premiers titres et !!!

Transformation des 4 carrières de dressage en terrain de C.S.O. et c'est ce matin que le premier titre amateur a été décerné, celui en Amateur 4 avec la victoire de Naïa Charriton, J'Adore Ths, une élève de notre basco Landais Jérome Laclau. C'est vrai que Michel Asseray au micro avait un peu mis la pression à partir du top 10, Alice Brillaud et Radjah des Salles y auront sucombé sur l'ultime obstacle.
Notre ami Jean Roore passait le temps comme il pouvait, puisqu'il n'avait aucun client et que "c'est la dernière année qu'il vient".. 20 eme édition de la chanson.. C'est ça qui nous plait Jean ! Et Papy Cookie commençait son recrutement.
Du CSO en haut, du cross au milieu, un vrai week-end de sport toujours sous le soleil et trois autres titres décernés.
En Amateur 2 Seniors, Sandra Simon et Haskar Del Chapulin partaient en seconde position, les 4 points de Charlotte Castinel, Quality d'Almady,lui permettent de monter sur la plus haute marche de ce cher podium. 

Amateurs 3 Seniors, la palme revient à Noemie Cantier, Banco d'Aubrac, si je ne m'abuse une élève de Philippe Bonnet devant Camille Douguet, Popstar de Barbereau, du C.E. de Senlis, club dont j'ai eu le plaisir d'être le président au début des années 70 !!! 
Mais, Pati, arrête de raconter ta guerre, dit plutôt que deux élèves de Jérôme Laclau récidivent en prennant les deux premières places du podium en Amateur Jeunes 3; Pia Carrere et Laura Visensang, et laisse comme promis la place à Michel Asseray !!

 

Tartas. Championnat amateurs.

Des changements à Ous Pins, et personne ne s'en plaindra. Le traditionnel bouchon accueil, le village à déménagé comme pour l'international de début d'année. Exposants, carrière de cressage, à l'anglaise et même le dernier bastion de la tradition; Espace Jean Roore et Traiteur Landais, ont rejoint la plaine dite du CSO.
Une météo de rêve, avec fraîcheur le matin et soleil bien agréable toute la journée pour ce rassemblement des compléteurs de France. Dressage commencé mercredi matin sur 4 carrières et dès cet après midi les premiers cross.

Notre DTN de complet au micro toute la journée pour annoncer les notes de dressage de chaque catégorie et de la bonne humeur partout même si parfois quelques larmes de déception accompagnent la sortie du rectangle.
Vous pouvez suivre en direct les résultats sur : https://www.horses-and-competitions.fr/fr/concours/327
A demain pour un autre rendez-vous et les premières impressions de Michel Asseray.

BRAVO GWEN !

Elle l’a fait et avec la manière de bout en bout. Après Nicolas, Astier et Maxime Gwendolen retre dans la légende paloise. La première femme !  Et on ne va pas bouder notre bonheur de deux frenchies sur le podium avec un cécé très au top lui aussi .Astier comme on le craignait a reculé avec 3 barres mais reste à une très honorable 6ème place. « A Pau on a une potion magique, c’est le public qui porte les cavaliers français. » C’est l’analyse de Pascal Sayous en attendant celle de Thierry Touzaint en audio dans la suite.

Un sacré cross palois

On s’est bien planté à prédire un cross facile. Bon on n’était pas les seuls, mais à ce point quand même ! C’est toute la subtilité du travail de Pierre Michelet unanimement salué par les cavaliers. A peine plus de 40 % de sans incident, et seulement deux maxi (Cécé et Astier bravo à eux) et 1/3 qui ne finit pas même si on peut pondérer ce dernier chiffre puisqu’ils ont été plusieurs à jeter l’éponge après un refus à l’image de Maxime. Du vrai cross donc, sans juge de paix où a pu voir de très belles choses. Gwendolen et Cédric ont été impressionnants, Mme Price également. Astier a géré Molakai avec un talent hors pair. Il est en tête dans la même barre que Gwen et Sarah Bullimore, la star du jour qui a ses trois chevaux dans les 10 premiers. On peut rêver  d’une 4ème victoire française demain. Astier est motivé : « Il y a deux ans quand j’ai gagné j’étais avec dans la barre de deux chauves (Jung et Price), là je suis avec deux jolies filles. » Dans, la suite, un micro indiscret à l'arrivée du leader. Pensées pour Boyd Martin qui va reparti sans Cracker Jack victime de multiples fractures au paturon et euthanasié.

Pages