Les articles

Onglets principaux

Astier a mangé du Lion

Le millésime 2017 des 7 ans n’aura pas été un concours de dressage. Aucun des 5 premiers du premier test n’est dans les 5 premiers à l’arrivée. Le cross et surtout le CSO on fait le boulot. Après la chute éliminatoire de Jean Lou Bigot déculassé par un gros saut de Aktion de Belheme on serrait les fesses dans le camp français. Les 8 sans faute dans le temps ont tous fait une bonne opération. Astier et Alertamalib’Or ont été de ceux-là. Au pire 4ème. Il suffisait que ceux qui suivait prennent ne serait-ce qu’une seconde de temps. Ils ont été au-delà des espérances d’un public acquis à la cause de son champion olympique. Deux barres pour Burton, quatre pour Mary King et deux pour James Avery qui dominait jusque-là. Quelle belle victoire pour un vrai couple d’avenir. Issy Taylor vainqueur des 6 ans et seconde des 7 ans repartait elle aussi avec le sourire. 

Final des 6 ans

Les six ans cuvée 2017 sont bouclés. Izzy Taylor et Monkeying Around s’imposent de bout en bout. Un sérieux candidat à la victoire chez les grands l’année prochaine à moins que le cheval ne soit vendu d’ici là. Idem pour le bon second de Paul Tapner Bob Chaplin mais lui n’est pas à vendre. Les troisièmes ex-aequo du dressage départagées sur le cross Power et Bullimore sont à 4 points chacune ce permet à Tom et Birmane auteurs d’un superbe sans faute de monter sur le podium. Beau tour également de Mathieu Lemoine et Better Win mais un petit 4 points les rétrogradent à la 11ème place.

Le Lion après cross

A l’issue des cross avec un bon sol -parfois glissant – où les couples ont pu prendre de la vitesse les classements ont peu évolué et les écarts restent très faibles procurant une importance extrême aux CSO à venir.  Chez les 6 ans Izzy Tailor / Monkeying Around conservent l’avantage dans la même barre que ses trois poursuivants. Elisabeth Power prenait l’avantage sur Sarah Bullimore, tous deux troisièmes ex-æquo après le dressage, en franchissant la ligne d’arrivée exactement dans les 8’56’’ imparties. Tom Carlile et Birmane sont en embuscade en 5ème position. A peine plus d’incident chez les 7 ans mais quelques remaniements en tête et des scores incroyablement serrés. Si le jeune kiwi James Avery conserve l’avantage il est dans la même seconde que ses trois poursuivants et les 9 premiers sont dans les mêmes barres. Du jamais vu au Mondial. Sophie Böhe troisième du dressage n’est pas allé au bout du cross. Jean Lou Bigot a rétrogradé en 8ème position avec un Aktion de Belheme moins à l’aise que prévu sur le cross mais il reste dans la barre de la victoire. Ce sont Astier Nicolas et Alertamalib’Or qui désormais représentent les meilleures chances tricolore à la 4ème place. On va vibrer sur le CSO. En attendant Thierry Touzaint nous livre (à écouter dans la suite) dans un entretien exclusif le bilan de cette journée de cross… et de la saison 2017.

Le lion, deuxième acte.

Les leaders du jeudi n’ont pas été dépassés :  Izzy Tailor / Monkeying Around chez les petits et James Avery / Vitali chez les grands. Chez les 6 ans deux de nos trois representants ont inégré le top ten : Tom Carlile / Birmane 5ème et Mathieu Lemoine / Better Winn 7ème. Chez les 7 ans Jean Lou n’est qu’à deux points de la tête avec Aktion de Belhème. Une reprise qui avait commencé sans trop de brio mais le galop a fait s’envoler les notes. « Tu vas la gagner ! » s’exclamait Thierry Touzaint. Ex-Aequo à la sixième place – ça nous rappelle quelques chose- les compères Astier et Tom sont tout près aussi et peuvent nourrir les mêmes ambitions a l’abord d’un cross pas facile.

Premier jour de dressage au Lion

A l’issue de la première journée de dressage Izzy Tailor a pris les rênes des 6 ans avec Monkeying Around. Tom Carlile et Birmane sont 4ème malgré une faute de rythme au trot et un changement de pied non prévu dans la reprise. Même chose ou presque pour Alertamalib’Or qui pointe en 3ème position chez les grands. Astier signe donc la meilleure performance tricolore de la journée derrière l’inénarrable Mary King (King Robert) et James Avery (Vitali). Le jeune couple kiwi est à suivre car ce sont eux qui ont remporté le 2* de Gatcombe cette année. Autre beau résultat de la journée, la 5ème place de Gireg Le Coz avec Aisprit de la Loge. 

A l'approche de Noel

Une très bonne idée de cadeau : le cure pied / décapsuleur ou en version plus cossue avec manche en bois et belle finition : le cure pied / tire bouchon. EN vente chez nos amis de Cheval de Sport.

Le Lion, première visite

En 33 Lion d’Angers, je n’ai pas souvenir avoir eu chaud lors de la première inspection des chevaux. Des chevaux au look prometteur dans les deux générations. Dans les 7 ans, c’est Cécé qui a présenté le champion de France des 7 ans Alertamalib’Or, Astier n’ayant pas encore le genou très alerte. Nous n’aurons que 9 représentants dans cette génération. Absinthe du Loir n’a pas été autorisée à entrer dans la compétition. Une décision prise après un passage en holding-box. La jument jugée « aussi irrégulière devant que derrière » aurait quand même pu avoir une chance de faire le dressage. Nous sommes bien désolés pour Fabrice et Marie Gaëlle qui touchait du doigt le rêve de tout cavalier de complet.

Montelibretti

Maxime Livio remporte le CIC*** de Montelibretti.
Cliquez ICI pour les résultats

La Fédération Française d’Equitation apporte son soutien à CHEVAL TV

Disponible dès février prochain, la chaîne digitale CHEVAL TV a le plaisir d’annoncer le soutien de la Fédération Française d’Equitation (FFE), moteur de la filière équestre nationale.

La FFE et CHEVAL TV ont la volonté de promouvoir le plus largement possible le cheval et l’équitation, en facilitant l’accès de ce nouveau média aux clubs et aux licenciés.
CHEVAL TV proposera des contenus, produits par la FFE ou par la chaîne, pour la promotion des sports équestres en France. CHEVAL TV devient ainsi le media digital de l’ensemble des disciplines sportives, des pratiques de loisirs et un partenaire actif pour la valorisation des clubs adhérents à la FFE. 

CHEVAL TV diffusera les rendez-vous sportifs fédéraux, tels que le Generali Open de France, les Master Pro, les circuits Grand National et circuit FFE internationaux (French Tour, Dress Tour, Eventing Tour), sans oublier les grandes échéances internationales…

A propos de CHEVAL TV

CHEVAL TV est la première plateforme média au modèle économique innovant, qui permet d'être à l'équilibre dès l'année 1. Son modèle économique repose sur un budget de dépenses réaliste et pragmatique et des sources de revenus diverses et variées. Dédiée au cheval et au poney, CHEVAL TV assure la promotion de toutes les disciplines sportives, hippiques et des pratiques de loisirs. C’est aussi le média des métiers du cheval et de l’élevage. Ses bureaux et ses studios sont basés à Paris, au sein du groupe L’Antenne.
 

Un podium à Boekelo

30 % de sans faute, pour Boekelo c’est beaucoup. La raison tient à la nouvelle piste en sable et au chrono généreux. Avec ses épingles à cheveux le tour aurait probablement été plus fautif sur un timing plus serré. Le bouleversement du classement a davantage tenu à la visite vétérinaire où Don Geniro second du provisoire manquait à l’appel. Ils ont été 8 non présentés et un refusé avec pour conséquence la disparition de l’équipe Britannique qui du coup faisait  remonter la France en cinquième position. Toujours ça de pris mais ça reste pas glorieux surtout que c’était aussi notre place l’an passé.  Certains pourront dire qu’avec une équipe Goury, Nicolas, Leroy la France aurait été largement en tête. Ça n’a aucun sens si ce n’est de se rassurer avec l’émergence de couples performants. Commençons par la magnifique performance d’Alexis Goury pour sa première année en sénior et sa deuxième épreuve à de ce niveau. Troisième à l’issue d’un CSO qui a fait lever la patte dans le clan tricolore il remonte de la 28ème position au dressage à cette belle troisième place. Chapeau ! Son pote Thibault Fournier n’a pas à rougir malgré une barre sur l’avant dernier. Belle perf également d’Astier et Vinci 8 ans au pied du podium. Avec deux barres Aurélien Leroy et Seashore Spring sont sortis du top ten mais restent classés tout comme Sidney Dufresne, Raphael Cochet, Benjamin Massié et Camille Lejeune. Karim Laghouag et Mathieu Lemoine se consolent en terminant sur un beau sans faute. Ce ne fut pas le cas de Safran du Chanois qui a récidivé dans le refus. Une belle édition de la classique néerlandaise avec un vrai cross suffisamment décisif pour faire gagner les Néos. 

Pages