Les articles

Onglets principaux

Bon vent Opium

Un petit mot de Maxime qui a décié de mettre fin à la carrière sportive d'Opium de Verrières :  « Comme vous avez pu le voir, nous n’avons finalement pas engagé Opium à Pau. Je rêvais de lui offrir une belle dernière épreuve à la hauteur de sa carrière. Malheureusement, bien que son mental se batte pour cet objectif, je sens que ses 17 ans nous rattrapent. J’ai donc décidé d’arrêter sa carrière et de lui offrir la retraite qu’il mérite. Aucune inquiétude, Opium part à la retraite en pleine forme, je n’ai juste pas voulu prendre le risque de faire la course de trop.
Opium est arrivé aux écuries à l’âge de 5 ans, il est parti rejoindre, chez Damien et Bruno Morille (Earl Du Porto), Éclair Jaipur et Cathar. Pendant ces 12 années de vie commune, opium m’a tout donné: des victoires en grand national, jusqu’à une médaille de bronze aux championnats du monde, en passant par une 5ieme place au 5* de luhmuhlen.
Quelle chance que Didier Mayoux m’ait fait croiser ta route.
Profites de ta deuxième vie.
Merci Opium ! »

Boekelo, fin

Laura Collett et London 52 se sont imposés à Boekelo. La revanche d’une saison en dents des scie  qui pouvait faire douter de ce super couple. D’ailleurs les sélectionneurs britannique ne les avaient pas intégré à leur équipe. Elle termine ex-aequo avec Burton et son Clever Louis trop rapide de deux seconde sur le cross (ce n’était que le leur second concours ensemble !). Auffarth qui a vait mené la compétition jusque-là perdait la victoire individuelle sur le dernier obstacle mais l’emportait par équipe avec près de 30 points d’avances sur les Australiens. Le Japon monte sur la troisième marche du podium avec dans leurs rangs deux des cinq couples à être restés sur leur score de dressage. Malheureuse en Hollande l’équipe de Suède l’emporte néanmoins au classement final de la coupe des nations.  Les Belges ont craqué sur le CSO, incapables de maintenir leur place sur le podium, ils offraient aux Suisses leur ticket pour Tokyo.
L’ordre de départ dans l’ordre inverse du classement des équipes est complètement imbitable. J’ai vu des passionnés lâcher l’affaire. Le commentateur pour FEI TV y perdait son latin qu’il n’a jamais eu, et s’arrachait les chevaux qu’il n’a plus. Les géniaux concepteurs de cette engeance n’avaient peut-être pas prévu qu’un individuel puisse gagner la compétition. Allez expliquer au profane que parce le dernier à passer a fait une barre que c’est celle qui est passé deux heures avant qui a gagné.  Pour la lisibilité du sport Boekelo a été une pire boucherie que les précédents essais. On a  4 couples éliminés sur le cross qui ont courru le CSO pour leur équipe moyennant 200 points dénués de tout sens. Une élimination n’est pas un score mais une sanction. Quel est le point commun entre ceux éliminés pour trois refus, celui qui s’est gaufré et ce pauvre Cathal Daniels qui a fait le plus beau cross du samedi (ex-aequo avec Burto de mon humble point de vue) mais en oubliant un obstacle ?
Au final, il n’y a pas à  avoir honte dans le camp français ; Nicolas sans faute au concours réalise la meilleure performance à la 8ème place. Une vraie progression pour ceux qui avaient pris 40 points sur le cross l’année dernière. Nos 8 ans ne sont pas sans faute mais se qualifient. Avec une barre Birmane reste dans le top ten. Babylon fautif également sur l’entrée du double fera aussi tomber l’ultime obstacle le privant d’un classement dans lequel on trouve in-extremis Ugo et Shadd’Oc. Avec l’ancien calcul des points la France aurait été en argent. On aurait facilement avalé la pilule pour plus de lisibilité et d’intérêt sportif. Mais là…

Accident à Pompadour

Ce matin Thibault Fournier a été victime d’une grave chute lors de la Pro4 de Pompadour. Evacué par hélicoptère au CHU de Limoges il est dans un état stationnaire suite à un grave traumatisme crânien. Nous pensons à lui et à son entourage. Qu’ils soient assurés de tout le soutien de la famille du complet. Sois fort garçon. Thaïs t’interdit formellement de la rejoindre.

Boekelo, le cross

Sauf défection nocturne ils seront 94 à se présenter à la visite vétérinaire. Parmi eux 62 sans incidents au cross dont 16 maxi et quelques équipiers éliminés… Un cross peu sélectif donc et un maxi accessible surtout en début de journée avant que la pluie ne s’installe et après que maitre Jung a ouvert la voie de façon magistrale. Peu de changement en tête donc à part le parcours laborieux de Bart L qui a fait chuter  son cavalier japonais de la seconde place aux profondeurs du classement. Des bleus ont tout de même réussi a grappiller quelques places à l’image d’un Tom Carlile auteur d’un super tout avec Birmane pour une 5ème place à seulement deux points de la tête toujours en possession de Sandra Auffrath. Ça va être des plus serré car les 10 premiers sont dans la même barre dont Michi avec ses trois chevaux ! Du côté des équipes l’Allemagne reste en tête et chaque cavalier peut se permettre 3 barres ! Derrière les choses se sont compliquées puisque les USA seconds du dressage ont perdu un équipier en échange désormais de 200 points au format olympique. On se demande pourquoi 200 et pas 150, ou un bière, ou un mars ou une pipe mais bon... Ils ont supprimé le « drop score » pour inventer le « boulet score » impossible à rattraper. Les Ricains sont maintenant 9ème derrière la France qui a connu la même mésaventure après le plongeon de Karim et Triton dans le gué. Eliminé mais il devrait peut-être partir sur le CSO s’il satisfait l’inspection des chevaux. Les performances du troisième coéquipier et du remplaçant ne pèseront que peu dans la balance. Nicolas et Astier sont tous les deux à 31,3pts mais la 15ème place est pour le cavalier de Babylon puisqu’il bouclait le tour exactement dans les 10 minutes imparties tandis que Nicolas perdait 3 secondes à éviter de prendre la même tartouille que son coéquipiers… les entrées de gué c’est plus ça pour les Français depuis Luhmühlen. Chez les individuels Vidoq de Tael est éliminé pour trois refus. Eboli en fait deux et sera le premier à partir sur le CSO à 11 heures. Kaiser a cassé une rêne, voilà d’Auzay a un peu chahuté son cavalier en s’arrêtant sur la premiere combi, Armanjo Serosah s’offre une charrette de temps. Seuls Sherazad de Louvière et Shadd’Oc finissent dans la première moitié. Attendons la fin de la foire faire faire un bilan pour le moment... mitigé. 

Boekelo, dressage

Le dressage de Boekelo s’est achevé. On peut même dire qu’il s’est achevé jeudi puisque les douze nations engagées ont toute déroulé jeudi consacrant le vendredi aux individuels. D’ailleurs pour l’essentiel le classement s’est fait le premier jour puisque seules deux individuelles anglaises se sont glissées dans le top 10 : Laura Collett et Sarah Bullimore. Sandra Auffarth a pris la direction des opérations avec sa nouvelle recrue Let’s Dance 73.  Jung se paye le luxe de placer ses deux chevaux dans le top 10 dont Rocana dont c’est le grand retour. La meilleure performance française est à mettre au crédit de Tom Carlile 9ème avec Birmane à seulement 2 points de la tête. Belle performance après son incroyable mésaventure de la nuit : crever un pneu sur une autoroute belge avec un… mors ! Pour les équipes il va falloir subir le format olympique. L’équipe de France est 4ème avec Tom /Birmane,  Karim / Triton un peu loin à cause d’un changement de pied. Astier Nicolas et Babylon de Gamma sont 31ème.. Nicolas Touzaint lui est dans le top20 avec Vendée Glob’Jac et près à jouer aux chaises musicales en cas de défection. Sixième au classement cumulé sur les 6 premières étapes nous ne pouvons espérer le podium final mais pour d’autres l’enjeu est de taille puisqu’un pays peut y gagner son ticket d’entrée pour Tokyo. Les choses vont être très serrées entre la Suisse, la Belgique et les Pays-Bas. Sans surprise la très belle équipe Allemande : Sandra Auffarth / Let's Dance 73, Michael Jung / Rocana et Ingrid Klimke / Asha P a pris la tête à un peu plus de 11 points devant les USA et une équipe japonaise qui continue sa montée en puissance avec la seconde place de Yoshi et Bart. La Suède en tête de la coupe des nations jusqu’à cette dernière étape hollandaise a raté sa copie ce qui pourrait bien lui couté la première marche du podium si jamais les Anglais (pour le moment 5ème) finissent parmi les trois premières équipes, chose des plus probables.
Cliquez ICI pour les résultats
 

Boekelo : l'équipe de France

ERM suite et fin

Après le dressage qui avait étonnamment connu le meilleur score moyen depuis le début que l’ERM existe, le CSO a fait son boulot, plus encore que le cross. Beaucoup de barres sur la carrière détrempée, notamment la palanque d’entrée de double mais c’est surtout le chrono qui a pénalisé  la grande majorité des partants (seuls Price et Jung sont à l’heure). Avec une barre, le Keiser perdait l’avantage au profit de Gemma Tattersall avec Jalapeno, l’ancienne jument de Karin Donckers en route pour le 5* de Pau. Belle série de sans faute dans le camp français avec de belles remontées : Tom Carlile 4ème, Gireg Le Coz 5ème et Arnaud Boiteau 8ème. Bien que sinueux le cross a vu davantage de maxi et très peu d’incident. Api du Libaire qui avait fait forte impression au dressage finit bon dernier. Il y a encore beaucoup de réglages à faire et de confiance à construire sur les barres et sur le fixe mais Maxime a peut-être là un cheval d’avenir. Atos Barbotière a fait les frais du choix de son cavalier fidèle à l’euro sur l’obstacle du brexit quand  la plupart choisissait la £. Dommage mais c’était une place de gagnée pour Arnaud et Gireg qui faisaient les mêmes démonstrations qu’à Jardy. Au final le cavalier du cadre noir finira au pied d’un podium non modifié par le cross, juste devant le breton qui sécurisait la seconde place au classement cumulé des 6 étapes de l’ERM derrière un Burton qui restait en tête malgré une décevante 6ème place en Berry.

Lignières ERM

Il y avait de l’électricité dans l’air sur le premier test de la dernière étape de l’ERM. Beaucoup de tension qui a poussé à l’accumulation de menues fautes mais inhabituelle à ce niveau surtout chez les favoris. Tim Price 6ème a bénéficié de l’indulgence du jury. Alex Bragg 4ème a fait le meilleur travail au trot de la journée mais les choses se sont gâtées au galop. Gemma Tattersall et Sarah Cohen respectivement 2ème et 3ème ont fort bien tiré leur épingle du jeu. C’est maître Jung qui a réalisé le test quasi parfait tirant la quintessence de Star Connection. Du côté Français  Gireg n’a pas fait la reprise qu’on lui aurait souhaité même si à 70,69% il n’y a pas de quoi rougir, ce n’est que la 13ème place. La meilleure performance est une surprise avec Maxime et un Api du Libaire sorti de nulle part et vite fait qualifié en Pologne.  Une vraie découverte avec un cheval qui bouge très bien, qui a une vraie présence sur le rectangle et une belle marge de progression. Il se retrouve 5ème à moins d’une barre de la tête. A suivre dimanche le CSO à 10h30 et le cross à 14h15 sur Cheval TV

Pour les résultats c'est ICI

La sélection pour le Mondial

A la suite du choix fait par le sélectionneur national de concours complet, Thierry Touzaint et l’équipe fédérale d’encadrement sportif, la Fédération Française d'Equitation communique la liste des chevaux de 7 ans sélectionnés pour représenter la France lors du Mondial du Lion qui se déroulera du 17 au 20 octobre au Lion-d’Angers (49).

Chevaux sélectionnés pour le Championnat du monde des chevaux de 7 ans :

  • Thomas Carlile & CESTUY LA DE L'ESQUES, propriété de Andreas Paul Gygax.
  • Luc Château & COCORICO DE L'EBAT, propriété de Caroline Queval et de son cavalier.
  • Sébastien Chemin & COGNAC DES IRIS, propriété de Maximin Rouiller et de son cavalier.
  • Stanislas De Zuchowicz & COVADYS DE TRIAVAL, propriété de Scea Haras de Triaval.
  • Karim Laghouag & CHAMAN GINN, propriété d’Hélène Faure.
  • Camille  Lejeune & GOOD SIZE DES QUATRE CHENES, propriété de Catherine de Foy.
  • Maxime Livio & CASANOVA DES ISLES, Scea élevage Chiche-Hubert.
  • Maxime Livio & CLOTAIRE DE FERIVEL, propriétaire sur liste rouge.
  • Benjamin Massie & COMTE DECLAIRVILLE, propriété de Jean-François Mourges.
  • Astier Nicolas & LUMBERTON, Scea écuries Jean-Louis Bouchard.
  • Donatien Schauly & CYRIUS DE CARNEVILLE*MILI, propriété du Ministère de la Défense.
  • Christian Weerts & CHAMALO, propriété de son cavalier.

 

Réservistes :

1/ Fabrice Saintemarie & Cesar de Roy, propriétaire sur liste rouge.

2/ Régis Prudhon & Cristal de Singly, propriété de Nathalie Carrere, Earl élevage de Hounsot et de son cavalier.

 

A la suite des finales du championnat de France des jeunes chevaux, la SHF communique la liste des couples qualifiés pour le championnat du monde des chevaux de 6 ans :

  • Thomas Carlile & DARTAGNAN DE BELIARD, propriété de la SCEA de Beliard.
  • Camille Lejeune & DAME DECOEUR TARDONNE, propriété de Gospodnetic.
  • Nicolas Touzaint & DEMOISELLE PLATINE, propriété du Haras des Coudrettes.

Réservistes :
1/ Olivier Chapuis & DEMOISELLE EYGALIERES, propriété de Scea Le Roucas d’Eygalières.
2/ Thomas Carlile & DARMAGNAC DE BELIARD, propriété de Scea de Beliard et Jean-Jacques Montagne.

Dernier acte à Chateaubriant

Impérial Nicolas Touzaint à Chateaubriant !
La météo avait décidé de rajouter à la difficulté de la piste de cross et de cso pour les derniers tests dominicaux. Mais Nicolas Touzaint a su déjouer avec talent les pièges du cross dans le CCI3* et l’emporte avec Vendée Globe’Jac HDC. Jeanne Chauvel, elle, n’a pas tremblé dans le CCI1* Intro tandis que le cso a causé de nombreux soucis aux concurrents et permis à Nicolas Touzaint de l’emporter. (source CP)
Astier Nicolas prépare le Lion d’Anger en s’adjugeant le CCI2*
Alors que le classement n’avait été que peu changé par le cross, le cso fut une toute autre aventure. Alors que la pluie avait arrêté de tomber, les difficultés n’en furent pas moindres. Astier Nicolas a mis la pression sur ces deux acolytes de podium provisoire et finit par l’emporter de belle manière avec un très beau sans faute. "Je suis heureux de ma victoire. Mon cheval est un jeune prometteur de 7ans avec qui j’espère participer au Mondial du Lion dans quinze jours. Ce concours fut un vrai plaisir comme à chaque fois que je viens et, moi aussi, j’ai une pensée émue pour les amis Maxime et Thaïs qui nous a regardé pendant tout le concours en étant sur cette belle affiche." Véronique Réal manque de peu la victoire mais peu se réjouir d’une belle expérience avec ce très prometteur sept ans Candame de Lyr. Benjamin Massie venu en force dans cette édition 2019 prend la troisième place, lui‐aussi avec un sept ans prometteur Comte Declairville. Pour une barre de trop, Nicolas Touzaint, perd cette fois le classement et termine quatrième avec Calipsso de l’Illon devant Casanova des Isles et Maxime Livio et enfin Cognac des Iris et Sébastien Chemin. Un superbe tir très groupé des chevaux de sept ans, les montures de demain !
Nicolas Touzaint domine totalement le CCI3*
Cette épreuve de cross a donné beaucoup de fil à retordre au concurrent avec un parcours jugé très difficile et un terrain très travaillé qui a été dégradé par la météo très humide de cette matinée. Partis avec une grande conviction afin de préparer le CCIO4*L de Boekelo, Nicolas Touzaint signe les deux parcours maxi tout d’abord avec Eboli avec qui il termine deuxième mais également avec Vendée Globe’jac HDC avec qui il l’emporte de très belle manière. Le cavalier angevin enfonce le clou de sa domination avec sa dernière monture Ult’im qui prend juste quelques secondes de temps mais termine tout de même à la troisième place. Un podium complet pour Nicolas Touzaint qui ne cachait pas sa joie. "J’aime venir chaque année à Chateaubriant car c’est un concours fait pour les cavaliers et c’était encore une belle année pleine d’émotions fortes. Vendée Globe’Jac HDC et Eboli ont parfaitement fait leur course de préparation en vue de Boekelo tandis qu’Ult’im termine sa saison sur cette bonne note." Derrière Raphaël Cochet a préparé lui aussi Boekelo avec beaucoup de réussit et il termine quatrième avec sa fidèle Schérazad de Louvière. Benjamin Massie et Boekelo Fonroy sont cinquième et Alexis Goury et Vidocq de Tael sixième.
Le Trophée Maxime Debost, toujours avec la présence émouvante et tendre de Chantal, la maman de Maxime et de Marie son ex‐compagne et Raphaël son fils a récompensé les équipes d’Astier Nicolas et Alexis Goury vainqueur devant Benjamin Massie et Romain Arque, et enfin Stéphane Landois et Margaux Montagne.

Pages