Les articles

Onglets principaux

Lexington; Une première reco "motorisée"

Au Rolex Kentucky Three-Day Event on est chouchouté par l'organisation!!! Reconnaissance de cross avec la presse sous la houlette du chef de piste himself.
Nous avions un tracteur avec deux remorques pour bien voir tout les obstacles. 

C'est gros c'est beau et c'est technique. avec des numération dans les combinaisons pour obliger a prendre une décision. En gros on ne peut pas changer de route en cours de combinaison.


Et il y a des dizaines de voiturettes de golf partout qui suivent des guides qui expliquent le parcours mais personne sur la piste principale sauf les cavaliers pour le bien des chevaux.
Chaque détail est soigné et on a hâte d'y être!!! Ce vendredi promis on fait la reco à pied pour bien prendre chaque obstacle et vous les décrire. "

Première journée de dressage !

" Les épreuves ont commencées De la brume et du vent ce matin puis le soleil est revenu. Côté classement, ma copine Jessica Phoenix est en tête avec son médaillé des jeux panaméricains. Ensuite Lauren Kieffer, les deux ont déroulés de magnifiques reprises.
Maxime pointe à la troisième position comme il le reconnait lui même il a trop fait et son cheval a obéit à ses demandes du coup il a pris le galop sur les deux allongements au trot. Le reste était vraiment parfait et très agréable a regarder.
Le dressage n'est pas fini et de gros clients restent encore à passer.
Le stade était peu rempli aujourd'hui mais on nous annonce des dizaines de milliers de personnes pour le cross. "

Lexington.. Premier test.

Fidèles au poste, nos envoyés spéciaux. Mais ils semblent avoir subi un choc. Pas de crainte, ils vont tenir le coup.

Que dire de cette première journée? c'est magnifique.
Nous en avons pris plein les yeux

Les américaines ont des tenues magnifiques et le tout sous un soleil de plomb autour de 27/29 degrés. 
Tous les chevaux ont été acceptés sauf le n°13 Covert Rights avec Collen Rutledge pour les US qui est allé en prison puis a abandonné.
Le 58 est elle aussi allé en prison puis a été accepté mais bon à surveiller,Revitavet Capato avec Jordan Linstedt pour les US.
Demain la vrai compétition débute dans le stadium. "

Lexington... Un site hors norme ?

Nous devions y être, mais il en est autrement.
Takinou devait le faire ce 4* outre atlantique, mais un cheval reste une bête à bobo.
Les compères Oberon et Bruno Vuilemin avaient programmés d'aller y soutenir ce brave Takinou.. Ils ont maintenu leur virée de célibataires pour notre plus grand plaisir. Donc à chaque fois que possible nous vous ferons part de leurs impressions et ça commence bien.

" Ce concours dépasse tous les stéréotypes que l'on peut utiliser. C'est grandiose. Des chevaux et des stands à perte de vu. Heureusement il y a des voiturettes de golf pour les cavaliers.
Nous avons pu voir Maxime Livio avant la visite qui aura lieu tout à l'heure. il est très content d'être là.

Il y a des pistes partout pour s'entraîner que ce soit en dressage ou même une piste de galop. Tout autour du concours il y a des élevages géants avec des chevaux de tout type.

Bref c'est de loin le paradis du cheval et des cavaliers"
 

A Montelibretti les petits deviennent grands !

Le CICO de Montelibretti avait été annulé faute de nations participantes mais cela n’a pas empêché nos jeunes d’y aller participer et même briller dans le CIC 3*.
À l’issue du dressage c’est Andrew Hoy et Cheeky Calimbo qui prenait la tête, Thibault Fournier, Siniani de Lathus, occupant la seconde place, Marie-Caroline Barbier la troisième avec Picasso d’Oréal et Alexis Goury, Trompe l’œil d’Emery  la quatrième. Thomas Piejos, Rajah du Ninet pointant en 6° position.

Andrew Hoy tout comme Thibault perdaity toute chance de l’emporter avec une désobéissance et du temps dépassé sur le cross tandis que nos trois autres tricolores s’en sortaient avec juste quelques points de temps dépassé.

Malgré de nombreuses barres sur le saut d’obstacle c’est en fin de compte Alexis Goury et Trompe l’Œil d’Émery qui l’emporte devant Marie Caroline Barbier Picasso et Thomas Piejos. Un bien beau triplet, Andrew Hoy venant enlever de justesse la 4e place à Thibault Fournier.

À noter que dans le CCI 3*, Pascale Boutet et Pol des Vents prenez la seconde place derrière le suisse Ben Vogg.

Pompadour, le final

Ils étaient 30 à participer à l’ultime étape, 8 ont été sans faute sur le tour concocté par Thierry Pomel. Karim et Entebbe n’ont pas tremblé et ont réussi à conserver la tête acquise au dressage. 10 ans que le champion olympique attendait ça. Belle bataille d’étalons dans laquelle Upsilon a du s’incliner. Belle performance de Maxime Livio qui place ses deux chevaux  aux 3ème et 4ème places avant de s’envoler pour le Kentucky. Gwendolen Fer réussit un beau concours, elle aussi avec ses deux chevaux dans le top ten. Elle n’en reste pas moins déçue puisqu’elle laissait passer le podium après deux barres. En guise de consolation, son écurie confirme sa domination dans le classement du Grand National, renforcée par la victoire de Julie Simonet chez les As Jeunes Elite. Dans la Pro 1 c’est finalement Cadeau du Roi qui a pris l’avantage.

Pompadour, le cross

Il s’en est produit des incidents sur les cross de Pompadour. La Pro Elite a vu 5 couples jeter l’éponge et 9 à 20 points où plus. Il fallait mieux rajouter des foulées dans les combinaiosns pour ne pas dérailler. Comme pressenti, le maxi de 5’48’’ fut difficile et seul Karim et Entebbe y sont parvenus confortant leur leadership. Gwendolen et Tom ex-aequo au dressage se sont départagés au profit de la cavalière de Romantic Love qui ne concédait que deux secondes tandis que le gris époustouflant de rectitude en perdait 10. Le vainqueur de Saumur est désormais à plus d’une barre de la tête. L’écurie Antares / Horselot tient donc la pole position. Notons que Maxime ne devrait pas être loin du podium avec ses deux cartouches groupées en 5ème et 6ème place. La pro 1 est quant à elle solidement défendue par Aurélie Gomez. Verdict ce dimanche... et n'oubliez pas de voter (bien de préférence).

Pomadour après dressage

D’un cheveu (un dixième de points) et les juges ne sont pas tous d’accord, c’est Karim Laghouag et Entebbe de Hus qui sont en tête de la seconde étape du Grand National à Pompadour. Du tout bon pour son écurie puisque Gwendolen Fer est seconde ex aequo avec Romantic Love. Dans la bataille d’étalon Uspilon a donc dû s’incliner mais la bataille va être serrée puisque Nicolas Touzaint, le coéquipier de Thomas est 4ème à moins de 2 points de la tête. Rappelons que ces deux équipes sont en tête du classement général après Saumur. Ex-aequo grâce aux points bonus apportés par l’équiper jeune. Le cross changera-t-il la donne ? On sait que classiquement le maxi n’est pas facile sur l’hippodrome de la marquise. Le terrain est un peu ferme et il y a quelques difficultés à la Dhennin. Seule certitudes le soleil sera radieux.

Pompadour c'est bientôt.. Mais...

Dans 10 jours nous serons à Pompadoour pour certainement de bien belles épreuves, mais c'est avec un petit pincement que ce 20° déplacement aura lieu.
20 ans que je fréquentais cet établissement et j'avais eu le plaisir de vous le faire connaître. Il était devenu le QG de bien des compléteurs. 
Ce ne sera plus.
Alain nous à quitté la semaine dernière. 

Tartas... On en parle, enfin !

On l’avait attendu et il est arrivé et bien arrivé ce Concours International de Ous Pins. Bien sur la météo de samedi ne nous a pas aidé, mais il en fallait bien plus pour décourager toute l’équipe Tarusate.
Le staff au grand complet à suivi jeudi et vendredi les tests de dressage et comme nous le confie Michel Asseray, de belles choses présentées et une montée en puissance des jeunes. De bon augure pour la relève même si ce sont deux « anciens » mais avec de jeunes chevaux, qui pointent en tête du CCI *, Christophe Giroud et Nicolas Touzaint. Un cross sans très grosses difficultés, mais qui verra quand même 11 des engagés devoir quitter l’épreuve à ce niveau. Ce sera en fin de compte  Clara Loiseau et Tootsie Roll qui l’emportera devant Alexis Goury, Arpège du Mancel et Romain Sans, Unetoile de la Serre, eh oui, Romain, la barre coûte cher, encore plus pour Nicolas et Christophe.

Pages