Badminton

Badminton... Andrew... Enfin !

Sacré Andrew ! Nous le connaissons depuis assez longtemps pour se faire une idée de son émotion. Il a attendu de boucler Badminton pour la 36ème fois pour s’adjuger le trophée. C’était son retour après seulement une année sans. Rien quand on sait l’extrême gravité de son accident dont il n’est d’ailleurs toujours pas sans séquelle. C’était son graal. La victoire à laquelle il tenait plus qu’à toute autre. Et avec son vieux Nereo 17 ans ans qui n’en a pas fait beaucoup des sans faute, mais là c’était le jour. Jung faisait la barre qu’il fallait. On n’en demandait pas tant à Ingrid qui la pauvre sortait de piste avec trois barres et un refus. Elle restait quand même dans le top ten de cette édition si sélective. Andrew n’en jubile que plus. Au passage cette victoire est l’occasion pour le kiwi de faire un petit geste avec le doigt du milieu à sa fédé. Dans le top ten on compte 4 Néo, 2 Allemands, 1 Japonais (super couple) et 3 Anglais qui ont fait une belle remontée à l’image de Gemma Tattersall, 67ème du dressage et qui a fait un bond de 60 places. Avec deux barres Astier signait la meilleure performance tricolore à la 15ème place mais il ambitionnait mieux. Il se dit déçu d’avoir fait moins bien qu’à leur première participation. Avec un joli sans faute comme Qing sait les faire Thibaut remontait 9 places pour finir 27 ème. Mouvement en sens inverse pour Jean et Matelot 31èmes. Les 7 autres Français ont vécu le CSO des tribunes. Allez on fait nôtre la joie des Néo pour se consoler. C'est un peu le sens du propos exclusif du DTN dans la suite.

Badminton day 3

Badminton is Badminton mais quand même… Pour sa première piste sur les terres du Duc de Beaufort, Eric Winter aurait pu se montrer plus prudent. Comme craint, cette édition aura été l’une des plus sélectives. 16 abandons et autant d’éliminés. Il n’en reste que 49 pour demain et sans doute que la visite va encore éclaircir les rangs. C’est vrai, la déconfiture de nos troupes n’aide pas à être très objectif. Sur les 10, ils ne sont plus que 3 dont un à 20 points et plus aucun dans le top ten. Autant dire qu’être clear sur ce cross s’est révélé rentable à l’image de Joseph Murphy qui remontait 57 places. Un cross peu clair où tout le monde a eu des suris, tous sauf… Michi bien sûr et un des deux maxi avec Tim Price. Hors norme, hors classe. Mais il n’était que 9ème au dressage et pouvait se faire coiffer au poteau, notamment par sa compatriote Klimke. Elle avait doit à 9 secondes d’avances mais pas les 11 points sur la barrière n°24 qui lui ont été compté puis retirées. Sur les nombreux pins cassés 3 ont été retenus par le jury. Les 11 points sont en effet à la discrétion de ce dernier qui doit juger si le déclanchement de la sécurité a évité une chute ou pas.  Voilà qui explique le retour en tête de d’ingrid devant son compatriote. Ils seront dans la même barre qu’un Adrew Nicholson magistral qui aurait été facilement maxi et donc en tête sans quelques glissades. Quand ça ch.., les kiwis ne sont pas loin et de fait Price et Todd emboitent le pas à leur ami. Chez nos Frenchies, on ne va pas se substituer à l’analyse que nous confie en exclusivité l’entraineur dans la suite mais beaucoup ont raté leur coup comme… des bleus. Dommage pour Qing qui dérape de peu la sortie du Lake. Il était parti pour faire un encore meilleur cross qu’à Rio. Bravo à Jean le doyen du concours qui s’offre une remontée de 40 places ! Un peu triste pour Piaf 13ème pénalisé par sa générosité dans les combinaisons et sauvé par elle.  Bon à priori pas de bobo ce soir ni chez les chevaux, ni chez les cavaliers et c’est bien ça l’essentiel. 

Badminton day 2

Christopher Burton et Graf Liberty ont pris le commandement des opérations à l’issue du dressage. Beaucoup de belle choses ce vendredi. Pas facile d’établir un classement surtout avec une juge suédoise à la rue mais rien ne semble usurpé. Seconde Ingrid Klimke n’a rien fait de fabuleux mais pas le moindre reproche ne peut lui être fait, Jonty Evans a réussi les meilleurs changements de pied, Karin Donckers a fait une reprise très vivante, Lauren Kieffer à présenté une jument à la mise en main remarquable… Du coup notre Thibaut qui était en tête le premier jour se retrouve 7ème. Astier est lui aussi dans le top ten… tout juste. On retrouve Cadeau du Roi et Romantic Love aux alentours de la trentième place tous les autres français étant en seconde moitié de peloton. Burton a donc l’avantage et pas des moindre puisqu’il réalise à 78,10 % la meilleure note de l’époque moderne sur ce terrain. Il parait aussi que c’est le cross le plus difficile de cette même époque qui s’annonce. Alors sans doute faudra-t-il aller chercher un peu plus loin dans le classement du dressage ceux qui pourraient venir taquiner Burton pour la victoire. Nos deux Français gardent donc leur chances en compagnie de clients sérieux comme Nicholson ( 6ème), Jung (9ème), Griffiths (11ème) ou même Todd (13ème et 14ème). Et on ne va pas parler des Anglais, le premier d'entre eux est 18ème, et en plus c'est un amateur qui tente son premier Badminton !

Badminton day 1

Une bien belle journée Anglaise. Un petit vent de folie a rendu pas mal de chevaux gazeux. Et beaucoup en ont fait les frais. Notre délégation historique par le nombre est passée pour moitié aujourd’hui. Superbes Thibaut et Qing s’imposent. Ils répondent toujours présent dans les grands moments. Un trot magnifique, un début de galop un peu plus difficile et une reprise qui se termine par un 9.  Suit Bettina à ½ point avec son grand bestiau à la gourmette tendue. On aime ou pas. Ils sont donc deux à avoir battu les détenteurs du trophée Jung et Sam, très propre mais sans éclat. Astier et Ben aurait pu aussi leur passer devant sans les fautes de début et fin de reprise sur la ligne du milieu. Ils ne sont qu’à 2,8 points de la tête grâce au plus beau galop (et de loin) de la journée. Sir Todd et Leonidas ferme ce très beau quinté de tête. Cédric et Gwendolen sont aussi dans le top 15. Le premier est plus content de son cheval que de lui et la seconde à bien géré un cheval très tendu. Plus Loin Jean et Matelot n’étaient pas dans un bon jour. Michel Asseray nous parle de cela et du reste dans la suite.

Jung, Jung, Jung

Jung a fait l’histoire. Jamais l’Allemagne n’avait remporté Badminton. Ils font 1 et 2. Avec près de 10 points d’avance, sans le moindre suris depuis son entrée sur le rectangle de dressage avec Sam il termine sur le meilleur score de l’histoire du concours ! Le concours et le grand chelem, au total près de 408 000 € dans la poche et une nouvelle tocante. A 34 ans, il est loin d’avoir raté sa vie ! Espérons qu’il sera généreux avec ces braves gens qui lui ont abandonné leur billet d’avion pour rallier l’Angleterre depuis le Kentucky. Que dire des français sinon que sur ce concours, ils n’auront été à l’aise que sur le cross. Seul sans faute Camille Lejeune finit 26ème lui qui était 63ème au dressage ! Trois barres pour Pascal et deux pour Rodolphe, Jean, Gwendolen et Astier. Ce dernier reste donc le meilleur à la 14ème place. Généralement on se satisfait quand un bleu est dans les 20 premiers. Là nous en avons quatre, on ne va quand même pas pleurer. Pendant ce temps Maxime Livio faisait 2 et 3 sur le CIC3* de Marbach. Prochaine étape next-week à Chatsworth qui sera décisif pour notre sélection olympique.

Subscribe to RSS - Badminton