Joies à Saumur

Bravo à tous ! Dans le 2* ce sont ceux en partance pour Bramham qui ont trusté le podium : Karim / Entebbe en tête, suivi de Arnaud Quoriano, Didier / Opi et Cédric / Cadeau. Des couples déclassés dans un deux étoiles et des cavaliers un peu gênés de se retrouver là pour une préparation qui reste idéale. Du coup on considèrera que ce sont Lucie San Nicolas et Rubis des Ilots les vrais vainqueurs. La cavalière a d’ailleurs gagné une selle Butet en tant que la plus jeune du classement. Dans le 3*, nos deux français en tête n’ont pas tremblé. Jeunes et résistants à la pression (même celle qui se boit !). Piaf est plus compliqué sur les barres que Bart. Cela s’est vu, Astier a dû composer adroitement  et on lui pardonnera une petite georgette, pardon une « retappade ». Une seconde de temps dépassé ne suffisait pas à donner de l’avance à Mathieu et Bart mais ils n’en n’ont vraiment pas eu besoin. Magnifique victoire qui en augure sans doute d’autres. Le staff part pour une victoire également à Bramham. La frustration, la colère, le besoin de points sur la computer list sont autant qu’aiguillons pour un coach qui a le couteau entre les dents. Cette trentième édition du CCI de Saumur aura été une vraie réussite mais la faible participation est un problème dont on souhaite de tout cœur que les conséquences ne soient pas insurmontables. Ce n’est pas gagné !

Tout près du bonheur à Saumur

Dans le 2 stars, le CSO a fait du bois, de quoi remettre de l’ordre après un résultat de dressage des plus controversés.. Karim et Entebbe prennent la tête mais le cavalier n’est pas parti avec Punch dans le 3*. Là, nos deux petits frenchies sont restés en tête dans le même ordre. Mathieu a été un peu trop vite à cause d’une défaillance de chrono. Du coup Bart a perdu de la vaillance à la 8ème minute mais le final est très encourageant pour une première à ce niveau. Piaf, du haut de son expérience a fait une ballade de santé, développant sans grande et belle foulée sur l’hippodrome. Andrew Nicholson qui avait montré à tout le monde la voie à prendre sur la charrette et sa pointe avec son premier cheval a essuyé un refus avec Evo qui était troisième. Il donnait sa place a son pote Townend qui montait quasiment au pied levé Fenyas Elegance.Du même coup, Nicolas et Radijague sont quatrième à une barre et des poussières de la tête. Rêverait d’un podium 100 % français comme l’an dernier ? On va pas se gêner !!!

Saumur Dressage

De bien belles choses en direct de Saumur. Après le dressage, le CIC** est dominé par Alexis  Bonnard / Hermann du Loing. Dans la « grosse » c’est le scénario idéal envisagé par le staff à savoir deux français en tête. Mathieu Lemoine et Bart ont mis tout le monde d’accord devant Astier Nicolas / Piaf de B’neville. Le mieux est de leur laisser la parole. Concernant le cross, tout parait assez clair, mais il y a un petit gars qui a dit que le maxi serait très difficile à faire. Son petit nom c’est Andrew….

Les Français à Bramham

Badminton final

Andrew Nicholson ne va pas prendre sa retraite. Il  a touché de près son rêve mais il s’est envolé sur le CSO. Tant qu’à perdre autant ne pas le faire à moitié. Nereo a sauté comme un crapaud et ce sera la sixième place après trois barres. « Je vais vivre pour combattre un autre jour. » Dans une atmosphère électrique, le grand Fox Pitt s’imposait. 14ème victoire à ce niveau !!! Six ans que les Anglais n’avaient pas gagné à domicile. Chilli Morning est le premier étalon de l’histoire à remporter un CCI4*. Sa saison sportive est d’ailleurs finie… Place à la luxure ! Ingrid Klimke seconde avec Hale Bob après sa victoire à Pau vire donc en tête des FEI Classics. Pascal et Minos sortiront de piste avec 12 points pour une, somme toute, très belle 17ème place. Sans faute, ils auraient été 5èmes comme l’an passé.

Les derniers articles publiés

Derniers sujets du forum

Subscribe to lecomplet.com RSS